Tard, toujours trop tard

challengeazphoto-mdgz-h

Il est 3h18 du matin, cela devrait faire plus de 5 heures que je devrais être couchée. Je me lève dans moins de 4 heures. C’est mon tour d’emmener les enfants demain matin, si on peut dire demain. Je devrais plutôt dire tout à l’heure. Mais alors, pourquoi ne suis-je pas couchée ? C’est une bonne question !

J’ai besoin d’être seule, de me retrouver seule, avec moi-même, avec mes envies, avec mes démons…

Souvent sur les réseaux sociaux, je semble quelqu’un de souriant, de positif, de combattant… mais loin de là. Je ne suis pas du tout quelqu’un de sûr de soi. Je doute beaucoup et je ne m’aime pas beaucoup.

Alors, j’ai besoin de ce temps pour apprendre à me connaître, pour me battre avec moi-même, pour réfléchir, pour faire aussi des choses que je n’ai pas le temps de faire quand il faut s’occuper des enfants, de la maison… Bref, j’ai besoin d’être moi. Mais le pire, c’est que souvent je culpabilise de me coucher aussi tard, car au réveil je suis fatiguée, car je bouffe mon capital sommeil, car je me plains de ne pas être en forme… Et comme je ne vais pas bien, j’ai besoin de me retrouver… Bref c’est un cercle vicieux.

Mais comment m’en sortir ?
Comment faire pour être moi-même sans ce temps ?
Comment faire pour m’aimer ?
Comment faire pour accepter qui je suis ?

Je sais que ces pensées sont autocentrées. Mais si je ne vais pas bien, comment ma famille pourrait-elle bien aller ? Grâce à notre pilier, Chéri-chéri ? Mais lui aussi a ses failles. Alors, il faut que je trouve le remède pour aller mieux et ne plus avoir besoin de ces temps seule ou trouver un autre moyen pour me retrouver sans que cela en pâtisse sur ma famille, mes pensées, ma santé…

Le pire dans cette réflexion, c’est que je m’en veux d’être comme ça ! Le pire, c’est que je sais pourquoi je suis comme ça. Et je me soigne. Enfin, j’essaye.

Cet article peut vous paraît confus, mais poser des mots sur ce mal être quotidien, qui s’est accentué avec les fêtes de fin d’année, est nécessaire et retranscrit bien ce qui se passe dans ma tête, dans mon corps… C’est complexe, je suis complexe.

Vous pouvez me retrouver sur :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Tard, toujours trop tard

  1. Ce n’est jamais très agréable de lire ce genre de lignes…J’espère que tu vas vite aller mieux!
    Je crois qu’il ne faut pas te gâcher le sommeil et la santé en te reposant trop sur la blogosphère…Il faut faire attention, j’ai peur que tu ne trouves pas les vraies réponses dont tu aurais besoin sur le net. Il ne faut jamais oublier que ce n’est qu’un reflet souvent idéalisé de la vie…
    Essayes de lâcher la pression (je sais, pas toujours facile!) et de ne pas te comparer trop à ce que tu lis. On a toutes défauts et qualités, être parfait ça n’existe pas et ça ne serait pas drôle d’ailleurs!
    Et si ça ne va pas, je crois qu’en parler à tes proches et à ton chéri, ne pourra que te faire du bien! Courage en tout cas – j’espère que ce blues va vite passer!

  2. Pourquoi vouloir en terminer avec ces moments seule avec toi même s’ils peuvent te faire du bien ?
    Ce n’est ni égoiste, ni superflu.
    Ma psy me disait que quand on est vide à l’intérieur, on ne peut plus rien donner, ni à soi même, ni aux autres, et qu’il est important de se remplir, pour pouvoir continuer à fonctionner sans le faire en mode automatique.
    Bisous ma belle, je suis là si t’as besoin 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s