[Grossesse] Le jour où tout aurait pu basculer

Que j’aurais aimé ne pas vivre cette journée, ces évènements !

C’était le lundi 7 septembre 2015 ! Chéri-chéri reprend le travail après trois semaines de vacances méritées. Du coup, il était convenu qu’il emmène Choupinette à l’école pour que je puisse faire une grasse matinée. J’ai très bien dormi ! Mais le réveil ne s’est pas passé comme prévu !

Déjà, je me suis levée vers 11h00, pour aller aux toilettes et en m’essuyant, il y avait un peu de sang, mais cela m’arrive quand je force un peu (je ne précise pas pour quoi !!). Alors je ne m’inquiète pas et je retourne au lit pour finir ma nuit. Nouveau réveil vers 13h00 et là, c’est la panique !! Les draps sont tachés par une tâche de sang de 10 cm de diamètre au moins !

La panique ! Que se passe-t-il ? Pourquoi je saigne ? Ai-je trouvé forcer avec la Baby Shower ? Que dois-je faire ? Qui appeler ?

Mon premier reflex a été d’enlever les draps et seulement d’après d’appeler Chéri-Chéri et la maternité. Vous pouvez vous en douter je suis en larme !

La panique ! Je suis seule à la maison ! En attendant, que Chéri-chéri arrive, je prends une douche ! Est-ce une bonne chose ? Je ne sais pas, mais cela me détend un peu, mais je sens que des contractions sont en train de se mettre en place régulièrement.

La panique ! Les contractions sont-elles dues au stress d’avoir vu du sang ? Où est-ce le travail qui commence ?

Chéri-Chéri m’emmène à la maternité vers 14H00. Je suis très bien accueillie et prise en charge. Je suis placée dans une chambre de pré travail et on me pose un monitoring, après m’avoir posé des questions sur mes antécédents, le déroulé de la grossesse, ma prise de poids, fait un prélèvement et un examen…

MdGZ_IG_IMG_20150907_1

Les contractions sont toujours présentes et ont même tendance à se rapprocher : 1 contractions tous les 4 minutes ! A ce stade de la grossesse, c’est bien trop tôt. En effet, je suis à 33 semaine d’aménorrhée ! Mini Prout est trop petit encore pour arriver dans ce monde !

Alors après deux heures de monitoring, l’équipe médicale a décidé de me donner des comprimés pour réduire/limiter les contractions avec 1 comprimé toutes les 15 minutes. Elle a peur que sans aide médicamenteuse, le travail se mette vraiment en place !

Au bout d’une heure, les contractions se sont beaucoup atténuées. Celles qui persistent, je ne le ressens pas. Alors direction une salle pour faire un contrôle échographique. Et là, le gynécologue commence à m’inquiéter en disant que mon bébé est trop gros et que j’ai trop de liquide amniotique et suspecte un diabète gestationnel alors que mon test fait au cours du 6ème mois était bon ! Et Mini Prout est déjà très bas. Le gynécologue pense qu’il pousse déjà trop sur le col, ce qui pourrait rendre le col un peu poreux et expliquer les saignement.

Du coup, il est décidé que je sois hospitalisée 48 heures toujours sous médicament toutes les six heures, test glycémique six fois par jour dès le lendemain et un monitoring tous les jours de mon hospitalisation ! Le plus triste c’est que Chéri-chéri doit rentrer pour récupérer Choupinette chez sa nounou ! Je me suis sentie seule ou presque. En effet, mon amie Julie était là pour me réconforter via les réseaux sociaux. Mais la présence de mon homme, mon amour, mon mari me manquait terriblement dans ce moment difficile.

Heureusement l’équipe médicale est sympathique et sait me rassurer. Le plus rassurant, c’est que les saignements et les contractions ont quasi disparu. Mais vive le mal de tête lié aux traitements pour limiter les contractions !

Par contre, les repas d’hôpitaux ne me manquait pas. Voici un petit florilège de ce que j’ai consommé au cours de mon séjour :

MdGZ_IG_20150907_2 MdGZ_IG_20150908_1 MdGZ_IG_20150908_3 MdGZ_IG_20150908_5

Bref, entre ragoutant et beurk, je ne sais pas de quel côté mon coeur balance ^^ !

Je reviens sur le test de glycémie avant chaque repas et deux heures après chaque repas :

  • Matin : Taux de départ à jeun 0,87, deux heures après 1,15 –> Donc tout à fait normal
  • Midi : Taux avant repas 1,10, deux heures après 1,19 –> Taux de départ un peu élevé mais au final normal
  • Soir : Taux avant repas 0,90, deux heures après 1,17 –> C’est OK

Plus de peur de que mal ! Je ne fais pas de diabète gestationnel. Mais cela je m’en doutais !!!

Concernant, les monitoring de contrôle, ils font apparaître quelques contractions mais rien d’inquiétant !

Finalement, je peux sortir dès le mercredi matin, avec une prise de comprimés toutes les 12 heures et un contrôle hebdomadaire de monitoring, avec un repos maximum.

La semaine ayant mal commencé, la semaine ne pouvait pas très bien finir. En effet, Choupinette a attrapé sa première maladie à l’école : Notre amie la gastro !!! Choupinette a été ronchon tout le restant de la semaine. Mais heureusement, j’ai des beaux parents formidables. Ils ont accueilli Choupinette pour le week-end, ce qui nous a permis de nous reposer tous les deux et de nous retrouver après cette semaine mouvementée.

Maintenant, je demande à Mini Prout de rester bien au chaud dans mon gros bidou, jusqu’au 4 octobre minimum. J’aurais alors atteint la 37ème SA ! S’il veut rester plus longtemps, il peut aussi hein ^^

Vous pouvez me retrouver sur :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “[Grossesse] Le jour où tout aurait pu basculer

  1. J’aime pas du touuuuuuuuuut
    Bouuuuuhhhhh !!!! Allez Mini Prout, tu t’installes, tu prends un bouquin et tu arrêtes de nous faire flipper ! On découvrira ta bouille à partir du 4 Octobre ! Tu tiens 15 jours et on te fait un super cadeau oki????
    Bisous ma chériiiiie ! Courage, encore un peu à tenir !

  2. Et ben alors, qu’est ce qu’il nous fait ce Mini-Prout? Il a intérêt à rester bien au chaud encore un bout de temps. Et toi, tu as intérêt à te reposer et à être sage. Bon courage ma belle. Repos, repos, repos!

  3. Je viens de lire ton témoignage et … oh mon dieu, je comprends ce que tu ressent car je suis à peu prêt au même stade que toi dans la grossesse (là je suis à 34 SG et dpa au 27 octobre) et j’ai été hospitalisées le samedi 5 octobre dernier. Grosse panique suite à des douleurs insoutenables type contractions dans le bas du dos, on a cru au début du travail. Arrivé à la mater, monito et rien a déplorer, mais voilà que je fais une nouvelle crise, pliée en deux, a pleurer et supplier les médecins qui s’affolaient autour de moi sans savoir ce que j’avais. J’étais en fait en train de faire une grosse crise de colique néphrétique, le bébé appuyant sur le rein gauche à fait bouger un caillou qui est passé dans les voix urinaires et à ça une infection urinaire cachée.

    J’ai eu tellement tellement peur pour mon bébé, de le perdre ou qu’il lui arrive du mal. Après une hospitalisation d’un peu plus de 24h et ils ont vu que plus rien ne craignait pour lui malgré un col déjà court et mou.

    En tous cas, un mauvais cauchemars que je ne souhaite à personne de vivre ! Et je comprends à 200% ce que tu as vécu. Courage, plus beaucoup à tenir 🙂 et maintenant REPOS REPOS REPOS 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s