L’accouchement

01Choupinette

Le dimanche 20 janvier 2013, notre Choupinette arrivait de manière imprévue dans notre vie.

Je ne peux pas démarrer ce blog sans vous raconter le jour qui a fait de moi la Maman de Choupinette. Ce que j’ai vécu n’est pas tous les jours facile à digérer. D’ailleurs, quand j’en parle, je minimise le plus souvent les choses. Alors que la réalité est plus grave. En tout cas, c’est ce que j’ai compris en lisant le compte rendu post césarienne et quand j’ai rencontré mon médecin traitant et ma gynécologue. Ils m’ont tous les deux dit que je revenais de loin. J’ai donc décidé de raconter mon accouchement. En tout cas, de la manière que je l’ai vécu.

Tout à commencer le 19 janvier 2013.  Il restait normalement 5 semaines avant l’arrivée de Choupinette. Nous avions passé un après-midi en ville, avec un passage chez ma marchande de laine préférée  « Chantelaine » pour tricoter une 2ème layette à future Choupinette  et une séance de cinéma, nous avions vu « Paulette« . Nous sommes rentrés chez nous vers 20h00. Je me souviens être passée aux toilettes et mettre lavée les mains. Tout d’un coup, une douleur insupportable est apparue au niveau de l’estomac, mais plus comme une barre. Comme si quelqu’un avait appuyé sur le bouton ON. Je pensais que cela devait être dû au popcorn que j’avais mangé au cinéma et que je faisais une indigestion. Pour essayer d’aller mieux, j’ai même essayé de me faire vomir. Mais rien à faire la douleur était là et devenait de plus en plus insupportable. Aucune position me soulageait (débout, assise, couchée…), j’avais de plus en plus de mal à respirer. Mon mari a décidé d’appeler le 15. Les pompiers sont arrivés vers 21H00. Ils m’ont pris la tension. Whaou, je n’avais jamais vu une tension aussi haute 18/10. Je ne les ai pas vu faire, mais quand j’ai vu le médecin du SAMU rentré dans ma chambre, j’ai su que j’allais filer aux urgences gynécologiques. Pose d’une intraveineuse, avec je ne sais pas quel produit, mais en l’espace de 5 minutes, j’ai pu enfin respirer un peu mieux, mais la douleur était toujours présente. Alors ni une, ni deux, me voilà mise sur le brancard pour aller dans le camion des pompiers, direction la maternité du CHU.

Arrivée aux urgences, j’ai tout de suite été prise en charge. Des calmants m’ont été donnés pour contrôler la douleur. Cependant, des contractions sont apparues pour arranger les choses. Plusieurs analyses m’ont été faites. Des protéines urées sont apparues dans mes urines, alors que je n’en ai pas eu de toute la grossesse. C’est alors que le diagnostic a été posé. J’étais en train de faire une pré-éclampsie. Le médecin de garde a hésité de provoquer l’accouchement. Mais en raison de deux ralentissements cardiaques fœtal, il a décidé de faire une césarienne. Il fallait donc faire naître notre Choupinette, pour me sauver la vie et la sienne. Mon mari étrangement a demandé dans combien de temps, il allait donc être papa, si c’était dans 2 ou 3 heures. Il lui a été répondu : « Mais d’ici 20min, monsieur ». Je crois qu’il n’était pas du tout près à cette réponse.

Me voilà parti au bloc. Préparation de la rachis-anesthésie. Ce n’est pas facile de se pencher en avant avec un gros bidou, mais cela s’est plutôt bien passé. Quand le produit est bien injecté, une sensation de chaud se diffuse dans les jambes. J’ai vu mon mari arrivé dans le bloc avec une belle blouse et un masque. J’ai été heureuse qu’il puisse être dans le bloc pendant la césarienne. Je ne sais pas si je l’aurais aussi bien vécu s’il n’avait pas été là. Je me souviens que l’anesthésiste me mettait un bloc glacé sur la poitrine et le ventre pour savoir si je sentais le froid de la même manière. Une fois que je ne ressentais plus de froid au niveau du ventre, la césarienne a pu commencer? Pendant la césarienne, je me suis faite pas mal secouer. D’ailleurs, je ne savais pas comment cela se passait. Il faut dire que pendant la préparation à l’accouchement, il n’est pas du tout abordé la césarienne et les symptômes de la pré-éclampsie. C’est bien dommage car en connaissant ces symptômes j’aurais peut-être pu éviter que Choupinette naisse avec ces 5 semaines d’avance.
Après m’être faite secouer quelques minutes, notre Choupinette est sortie de mon ventre. Quel bonheur d’entendre notre fille faire son premier cri. La sage-femme est venue nous présenter notre fille. J’ai pu lui faire un bisou, avant qu’elle part se faire une petite toilette. Elle avait exactement la bouille que j’avais vu lors de la dernière échographie, avec de bonnes joues et de belles lèvres. Je vois ma Choupinette partir avec la sage-femme. J’ai incité mon mari à les suivre. Qu’il puisse vivre le nettoyage, prise de mesures et toutes les petites choses qu’on fait à un bébé lors de sa naissance. Cela ne servait à rien qu’il reste avec moi sachant qu’il me restait la suture à vivre.
Il était temps de faire naître notre Choupinette, car après l’accouchement, j’ai fait ce qu’on appelle un HELP Syndrôme, soit une forte chute des plaquettes. Ce qui aurait pu causer une hémorragie. Heureusement, pas d’hémorragie, mais un contrôle quotidien, voir plusieurs fois par jour.

Choupinette est donc née le dimanche 20 janvier 2013, à 1h47. Elle pesait 2,840 kg et mesurait 46,5 cm. Elle n’a pas fait de couveuse.

Nous voilà une famille, Choupinette, Chéri-Chéri et moi. Que l’aventure parentale commence.

Vous pouvez me retrouver sur :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions sur “L’accouchement

  1. Je viens de voir ce qui est dit sur la génération Z dans Wikipédia. Effectivement, dans la frise c’est ce qui est indiqué 😦 mais je peux vous assurer que c’est une erreur. D’ailleurs, une autre erreur de l’article, la génération C n’est pas la génération Z ! Cela ajouter à la confusion générale sur ces générations.

    Voici quelques liens à ce sujet :
    http://www.apluscoachingfamilial.com/alpha.html

    http://www.readersdigest.co.nz/the-next-generation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s